Le risque cyclonique
 
Les risques majeurs en Martinique

  >> De nombreux risques naturels  
   
Le risque cyclonique
     
    L'aléa cyclone
Dans l ’Atlantique Nord , le terme "cyclone" désigne toute perturbation atmosphérique tropicale tourbillonnaire, présentant en surface une circulation fermée des vents autour d’un minimum de basses pressions. Ce terme regroupe les dépressions tropicales, les tempêtes tropicales et les ouragans qui se différencient uniquement par la force du vent maximal soutenu sur 1 minute près du centre.

historique des cyclones dans la région
la saison cyclonique 2005 sur l'Atlantique et la Caraïbe

   
Dépression tropicale Tempête tropicale Ouragan
vents inférieurs à 63 km/h vents compris entre 63 et 117 km/h vents supérieurs à 117 km/h
Elle est numérotée, la première de l'année en début de saison portant le numéro 1. Les vents étant faibles, les risques seront induits essentiellement par les pluies fortes, voire intenses. On lui attribue un prénom selon une liste. Le risque cyclonique existe : si les pluies sont toujours à craindre, les vents commencent à faire des dégâts et la mer devient grosse et dangereuse à son passage. L'ampleur des dégâts est fonction de l’intensité de l’ouragan.

    Une échelle à 5 degrés, dite de Saffir-Simpson, a été définie pour classifier les ouragans de l'Atlantique et de la Caraïbe. La 5ème catégorie concerne les "super cyclones" dont le vent maximum soutenu dépasse 248 km/h.

en savoir plus sur le site de Météo-France
en savoir plus sur le site du BRGM

Catégorie Vitesse maxi
Classe 1 118-153
Classe 2 154-177
Classe 3 178-209
Classe 4 210-249
Classe 5 250
     
     
    Le risque cyclonique
La période cyclonique la plus favorable à la formation de cyclones se situe de juillet à novembre. Il est important de mémoriser et d'appliquer les consignes en cas de menace ou de confirmation de menace.

Les ouragans dits majeurs ou intenses de catégorie 3 à 5 seront beaucoup plus redoutés par leurs effets dus au vents, aux pluies, à la marée de tempête et à l’état de la mer.

Un ouragan de classe 4, comme DAVID, HUGO ou LUIS, s'accompagne de vents soutenus de 220 à 240 km/h. Ils provoquent des dégâts irréparables, détruisent les réseaux électriques, les habitations précaires, hachent la végétation, certaines rafales pouvant dépasser 280 ou 300 km/h.
     
     
    Les moyens de surveillance
Satellites, houlographes, bouées, radars collectent des données qui sont exploitées par les spécialistes puis transmises aux autorités en cas de risque imminent.

les bulletins d'alerte
en savoir plus sur le site du Conseil général de la Martinique
     
    La vigilance météorologique
Depuis janvier 2006, un plan de vigilance météorologique est mis en place aux Antilles françaises.

Selon l’analyse du danger et en fonction du choix du niveau de vigilance décidé, des mesures spécifiques de prévention, de protection et de comportement, ont été préalablement déterminées et peuvent être appliquées aux divers secteurs de la vie sociale et économique ainsi qu’au niveau de chaque
citoyen.

Des mesures individuelles ou collectives visent à orienter l’action et définir une attitude en fonction du niveau de danger pour prémunir le citoyen, ses biens et son environnement mais également l’outil économique et industriel des conséquences du passage du phénomène. Elles encadrent également la montée en puissance des dispositifs de gestion de crise.


en savoir plus sur le site de Météo-France
La carte du jour
   

La carte de vigilance est une carte des « Petites Antilles », de Grenade à Saint Martin, avec un grossissement des Iles du Nord et un encadré de la Guyane française, illustrant, sous forme de pictogrammes (type de danger) et de couleurs (niveau de vigilance), un danger météorologique possible dans la zone.

 La carte de vigilance fait apparaître :
- les pictogrammes des phénomènes menaçants, au plus près de l’île ou de chaque île concernée (éventuellement plusieurs ). En présence d’un phénomène cyclonique, le numéro ou le nom du phénomène devra être obligatoirement mentionné ainsi que sa position.
- la date et heure de production
- une légende simplifiée des pictogrammes de dangers et des couleurs.




   
     
   
     
 

 

 

contact